Première levée de fonds pour la start-up française Trustpair, spécialisée dans la protection contre les risques de fraude pour les entreprises.

Trustpair, une start-up innovante

À peine quelques mois d’existence et déjà une levée de fonds de1,1 million d’euros. La start-up Trustpair est la jeune pousse dont tout le monde parle et pour cause. Elle s’attaque à un problème qui touche la quasi-totalité des entreprises, le risque de fraude ou d’erreur lié aux paiements de leurs fournisseurs.

La Fintech a réalisé sa levée de fonds auprès d’Axeleo Capital, Kima Ventures et de plusieurs entrepreneurs à succès, dont Pierre-Antoine Dusoulier (IbanFirst), Damien Guermonprez (Lemonway), Thibaud Elzière (eFounders) et Eduardo Ronzano (Keldoc). Objectif principal, recruter une quinzaine de personnes d’ici la fin de l’année.

En France, elle est la première start-up à réellement s’intéresser aux problèmes et à proposer la solution la plus efficace. Son service repose sur l’intelligence artificielle, capable de permettre d’automatiser la détection des tentatives de fraudes et d’erreurs humaines liées aux paiements par virement entre entreprises. Il faut dire que ce système de paiement, aujourd’hui le plus utilisé en volume et en valeur en Europe, est devenu une cible de choix pour les organisations criminelles.

Du côté des Directions financières des sociétés, impossible de maîtriser pleinement l’authenticité des données qu’elles utilisent pour exécuter les paiements. De 15 à 50 % de celles-ci seraient erronées ou caduques, de quoi exposer les entreprises à de gros risques de fraudes. Trustpair permet à toutes les entreprises d’évaluer leur exposition au risque en leur offrant un diagnostic initial, personnalisé et gratuit de leur base fournisseurs.

Une équipe qui s’agrandit

Derrière l’idée de Truspair, quatre entrepreneurs spécialistes dans leur domaine. Baptiste Collot (ancien Trésorier du Groupe Bouygues), Alexandre Gillier, Simon Elcham (ex Effilab) et Guillaume Trollux (ex AB Tasty) sont parvenus à développer une solution reposant sur des technologies d’intelligence artificielle permettant de détecter et prévenir en temps réel l’apparition d’anomalie dans les chaînes de paiements fournisseurs, avant l’émission des ordres de virement. La solution d’audit automatisé permet de supprimer l’ensemble des anomalies de la base fournisseur puis de vérifier en continu la validité des coordonnées et des virements grâce à son système de surveillance et d’alerte en temps réel.

Ils sont désormais une dizaine à travailler pour la start-up, qui a depuis le début convaincu plusieurs grands groupes dans l’agroalimentaire, le prêt-à-porter et le monde du crédit. Du côté des investisseurs, même constat, l’emballement est palpable.

« Nous avons fait le pari d’une équipe de qualité, d’une technologie de pointe, et d’une vision ambitieuse et globale. Trustpair est parfaitement positionnée pour répondre aux problématiques complexes des risques de paiement et accélérer sa croissance en France et en Europe. La solution augmente sensiblement le niveau de sécurité et de fiabilité de la chaîne de paiement des entreprises » explique Mathieu Viallard, Directeur Général d’Axeleo Capital et l’un des premiers à avoir misé sur Trustpair.

Autre investisseur et non des moindres, Kima Ventures, le fond de Venture Capital de Xavier Niel. Il investit dans 100 startups early-stage par an, de l’amorçage à la Series A, et ce partout dans le monde.

D’ici à la fin 2018, Trustpair compte recruter 15 personnes de façon à soutenir sa R&D et son développement commercial.